Biographie

Julien Mallet est ethnomusicologue, chercheur à l’IRD, Président de la Société Française d’Ethnomusicologie. http://jumallet.free.fr/

Publications récentes

2009, Le tsapiky, une jeune musique de Madagascar, ancêtres cassettes et bals-poussière, Paris, Karthala, livre accompagné d’un Cd-rom comprenant films, photographies et animations multimédias.

2008, « Asio elany ! Le tsapiky, une jeune musique qui fait danser les ancêtres », Cahiers d’ethnomusicologie, n°21.

2007, « Le tourbillon des influences. Musiques locales, musiques africaines et industrie du disque dans la constitution du tsapiky, ‘jeune musique’ identitaire de Tuléar », in Nativel, Didier et V. Rajaonah, Faranirina (dir.), Madagascar et l’Afrique. Entre identité insulaire et appartenances historiques, Paris, Karthala.

2007, « Le tourbillon des influences. Musiques locales, musiques africaines et industrie du disque dans la constitution du tsapiky, ‘jeune musique’ identitaire de Tuléar », in : Madagascar et l’Afrique. Entre identité insulaire et appartenances historiques, sous la direction de Nativel, Didier et V. Rajaonah, Faranirina, Karthala.

2005, Tsapiky, panorama d’une jeune musique de Tuléar, Arion, ARN64661, CD Audio.

2004, « Ethnomusicologie des jeunes musiques », L’Homme, « Musique et anthropologie », 171-172, pp. 477-488.

2002, « Histoire de vies, histoires d’une vie, Damily, troubadour des temps modernes », Cahiers de musiques traditionnelles, n°15, pp. 113-132

« ‘World Music’ : une question d’ethnomusicologie ? », Cahiers d’Etudes Africaines, 168, XLII-4, article en ligne.

Enseignement

Terrains croisés en anthropologie de la musique et de la danse : circulations, mutations, pouvoirs

Séminaires de l’EHESS (2009-2010) http://enseignements-2009.ehess.fr/...

Ce séminaire portera sur les rapports de domination et les logiques de circulations et de mutations à l’œuvre dans les pratiques musicales et dansées, dans le contexte de la mondialisation. Les sciences sociales sont aujourd’hui confrontées aux défis posés par la mobilité croissante des acteurs et des objets. Le champ des études sur les pratiques musicales et dansées est particulièrement concerné par ce phénomène de mondialisation. Nous entendons mettre à l’épreuve les outils conceptuels que sont le métissage, les réseaux transnationaux, l’acculturation, et la mondialisation, au travers de terrains variés, mobiles, et bi-situés. Il ne s’agit donc pas de comparer des répertoires ou des contextes variés, mais de mettre en lumière des logiques communes de circulations, de mutations et de hiérarchisations. Ce projet s’inscrit dans le cadre du groupe de travail MUSMOND (Mondialisation, musiques et danses : circulations, mutations, pouvoirs).

Répondre à cet article

Spip | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0