Elina DJEBBARI

Descriptif du projet

Dès son indépendance en 1960, la République du Mali œuvre à faire connaître les expressions musicales et chorégraphiques de ses populations à travers son Ballet National. Aujourd’hui, âgé de près de cinquante ans, le Ballet National du Mali se voit concurrencé par de nouvelles compagnies s’intégrant volontiers dans le réseau de la danse contemporaine. Mes recherches concernent les processus de création et de spectacularisation d’un répertoire à vocation nationale composé à partir d’expression régionales souvent partagées par les pays frontaliers (Guinée, Burkina-Faso…). Les tournées, les festivals, l’itinérance même des artistes et les nombreux média disponibles (TV, internet…) sont autant de facteurs favorisant la circulation de ces pièces au sein de la sous-région ouest-africaine. De plus, il s’agit d’observer l’évolution de ce répertoire dans le contexte de la globalisation à partir de différents points de vue, que ce soit l’internationalisation de l’instrument-phare des Ballets, le tambour djembe, ou celle des carrières des grands solistes. Malgré leurs discours prônant l’attachement au « terroir », à la « tradition », ces compagnies de Ballets s’intègrent dans une économie globalisée des produits culturels : création de spectacles, production de CDs et de DVDs diffusés sur le marché de la world music, organisation de stages de musique et de danse dans les pays africains et occidentaux, etc.Tout autant que d’offrir un regard sur les processus de création musicale et chorégraphique à l’œuvre dans ces troupes de Ballets, ou sur l’émergence de grandes figures, musiciens ou danseurs, qui ne ressortent plus nécessairement de la catégorie des « griots », observer le Ballet National du Mali et les nouvelles compagnies créées dans son sillage permet de comprendre un certain nombre d’éléments quant à la situation politique, économique et sociologique, (globalisée et globalisante) d’un Etat ouest-africain, tant dans son historicité que dans sa contemporanéité.


Spip | Espace privé | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0